Ce qu’il faut savoir sur l’émeraude

bague de fiançailles en émeraude

Le minéral béryl est composé des éléments béryllium, aluminium, silicium et oxygène, qui sont régulièrement disposés dans un réseau cristallin. Sa formule chimique est Be3Al2(Si6O18). Le béryl pur est incolore.

L’émeraude est un béryl coloré en vert, dont la couleur verte est due à des traces de chrome, de vanadium et/ou de fer. Ceux-ci remplacent dans le réseau cristallin du béryl des places qui seraient sinon occupées par l’aluminium. Les teneurs en ces oligo-éléments sont néanmoins si faibles que la formule chimique du béryl est également utilisée pour l’émeraude.

Quel est le principal facteur déterminant la valeur des émeraudes ?

Les pierres précieuses colorées vivent en premier lieu de la beauté de leur couleur. Le principal facteur déterminant la valeur des pierres précieuses de couleur, et donc des émeraudes, est donc leur couleur. Plus la couleur des pierres précieuses est belle, moins les autres facteurs déterminant le prix, tels que la pureté, le poids et la taille, sont importants. Inversement, plus la couleur est mauvaise, plus les facteurs de la pureté, du poids et de la taille sont déterminants pour la valeur.

Le marché regorge actuellement de bijoux ornés par cette pierre. Glamira par exemple propose des bagues de fiançailles en émeraude personnalisables. Il n’y a rien de meilleur que d’offrir à sa moitié une bague originale. Vous pouvez voir toute la collection de bagues Glamira sur son site web glamira.fr.

Comment peut-on décrire la couleur verte des émeraudes ?

Le vert des émeraudes de haute qualité chromatique est tellement unique qu’il a même donné lieu à un nom de couleur à part entière : le vert émeraude. La couleur est souvent décrite comme un vert d’herbe jeune et frais. Une manière plus précise de décrire la couleur des émeraudes est de la diviser en trois facteurs : la teinte, la luminosité/l’obscurité et la pureté de la couleur :

  • La teinte d’une émeraude de haute qualité chromatique se rapproche le plus possible d’un vert spectral pur, comme on peut le voir par exemple dans le dégradé de couleurs d’un arc-en-ciel, avec éventuellement une légère touche de jaunâtre ou de bleuâtre.
  • La luminosité / l’obscurité d’une teinte peut comprendre des nuances allant de pratiquement incolore, très claire à pratiquement noire en passant par moyenne et très sombre. On considère généralement que la luminosité/l’obscurité des émeraudes de haute qualité chromatique doit se situer entre le moyen et le moyennement foncé.
  • La pureté de la couleur des émeraudes de haute qualité doit en outre être aussi élevée que possible, c’est-à-dire que le vert ne doit pas être masqué par des nuances grisâtres ou brunâtres, ou du moins le moins possible.

Comment faut-il entretenir l’émeraude ?

En raison des fractures qu’elle présente souvent, l’émeraude a tendance à être fragile et cassante. Elle doit donc toujours être portée avec soin et ne doit pas être exposée à des chocs violents. L’émeraude doit donc toujours être retirée avant des activités telles que la vaisselle, le jardinage, le sport, etc. En raison de l’habitude répandue de traiter les émeraudes avec des huiles et des cires pour en améliorer la couleur, l’émeraude ne doit jamais être nettoyée aux ultrasons ni exposée à des températures élevées. Pour nettoyer l’émeraude, il convient d’utiliser un chiffon humide et tiède. Un nettoyage à l’eau courante, avec ou sans adjonction de produits de nettoyage, est à éviter.

Comment tailler l’émeraude ?

Une taille spéciale a été développée pour l’émeraude. Il s’agit d’une taille en escalier carrée ou rectangulaire qui met bien en valeur la beauté de cette pierre précieuse et qui protège bien la pierre précieuse un peu fragile grâce à ses coins biseautés supplémentaires.

Cette taille est si souvent utilisée pour les émeraudes et est si appréciée qu’on ne parle généralement que de la taille émeraude, même lorsque d’autres pierres précieuses sont taillées de cette manière.

Ce qu’il faut savoir sur l’histoire de l’émeraude

L’extraction de l’émeraude a une longue histoire. Il est prouvé que l’on exploitait déjà l’émeraude en Égypte au 13e siècle avant Jésus-Christ. Les mines d’émeraudes égyptiennes ont approvisionné le monde antique de l’époque en pierres précieuses pendant plus de mille ans.

Avec la conquête de l’Amérique du Sud par les Espagnols, on a appris qu’il existait déjà un commerce d’émeraudes en Amérique du Sud entre les hautes cultures locales. Mais ce n’est qu’à la fin du 16e siècle que les Espagnols ont découvert et capturé en Colombie la source la plus importante de ces émeraudes sud-américaines, la mine d’émeraudes de Muzo. Avec l’exploitation de cette mine, le commerce européen est devenu indépendant des gisements égyptiens. De grandes quantités d’émeraudes ont dès lors été expédiées en Europe pour approvisionner diverses maisons royales et joailliers avec ces pierres précieuses très convoitées.

Jusqu’au 20e siècle, la Colombie est restée le principal fournisseur d’émeraudes de qualité. Mais aujourd’hui, c’est le Brésil qui est le plus grand fournisseur d’émeraudes. La qualité moyenne des émeraudes brésiliennes ne peut néanmoins pas être comparée à celle des émeraudes colombiennes. Les gisements brésiliens n’ont d’ailleurs été découverts que dans les années 60 du siècle dernier. Outre les gisements d’émeraudes colombiens et brésiliens, divers autres gisements sont aujourd’hui importants, comme les gisements africains du Zimbabwe et de la Zambie.